Accueil » Uncategorized

Uncategorized

Guinée: Sékou Touré, un tyran sanguinaire qui continue d’empoisonner la vie de la Guinée

Le 26 mars 1984, le premier président guinéen, Sékou Touré, mourait. Sous son régime, la Guinée, fut soumise à une dictature familiale implacable empêchant tout progrès. Elle connut les pages les plus sombres de son histoire dont les séquelles, près de trois décennies après, restent profondes sur les mentalités et dans de nombreux domaines de la vie sociale et économique ...

Lire la suite...

A la Maison centrale de Kindia, on tuait par le fouet, par la matraque et par les balles.

Dans son livre Unique Survivant du “Complot Kaman-Fodéba” Kindo Touré nous décrit les différentes manières de tuer les prisonniers, et cela advenait sans aucun jugement valable.  La mort sous le fouet Après l’agression, bon nombre d’anciens détenus avaient tenté de fuir, de se cacher pour échapper à la violence des responsables ; certains se sont perdus dans leurs tentatives. Ils ont ...

Lire la suite...

Premiers massacres et sacrifices humains attribués à Sékou Touré et son pouvoir

Lorsqu’on parle des crimes de Sékou Touré et de son régime, souvent on ne pense qu’aux différents camps de concentration érigés dans tout le pays. Mais ses crimes ont commencé plus tôt. Le Lieutenant-colonel Camara Kaba 41 nous livre des témoignages horribles sur le personnage de Sékou Touré et son régime, dans son oeuvre Dans la Guinée de Sékou Touré : cela ...

Lire la suite...

Cruauté, rapacité et discours soporifiques au nom de la révolution dE Sékou Touré

J’ai le plaisir de vous présenter un autre article de mon frère Bah Mamadou Lamine, grand reporter au Lynx de Conakry. Il a aussi été chef d’un projet de l’Organisation guinéenne de défense des droits de l’homme et du citoyen, financé par l’Allemagne, sur la prévention des conflits. Quelques jours après l’arrestation de notre père, la milice populaire est venue le ...

Lire la suite...

Sacrifices humains et violences conjugales chez Sékou Touré

Tout le monde sait que les grands dignitaires du régime accomplissent des sacrifices humains à l'intérieur du pays pour s'assurer santé, bonheur et postes plus élevés. Certains, même, ne craignent pas de tuer des membres de leur famille quand ces derniers sont malades ou bien pauvres. Lorsque de tels actes sont découverts, les coupables sont passés en jugement.

Lire la suite...

Guinée: L’inoubliable horreur de ces sacrifices humains du 18 octobre 1971

Notre soeur Hadja Hadia qui faisait partie du groupes des membres de l’Association des victimes du Camp Boiro qui, en 2011 avait visité les lieux où le régime de Sékou Touré pratiquait ses macabres sacrifices humains, nous livre ici un récit émouvant qu’elle a écrit à l’occasion du 40ème anniversaire de cette barbarie. Cette année nous commémorons le 48ème anniversaire de cette barbarie ...

Lire la suite...

Quelques formes de trahison et d’arrestations de Sékou Touré, au nom de sa révolution assoiffée de sang

Pour le doyen Alpha Abdoulaye Diallo ‘Portos’ dans son livre La vérité du ministre. Dix ans dans les geôles de Sékou Touré, après l’agression de novembre 1971, le premier Président guinéen avait adopté cette devise des dictateurs “Qu’ils me haïssent, pourvu qu’ils me craignent”. Dans le texte qui suit, l’auteur dévoile la perfidie du dictateur dans l’arrestation de ses victimes. Je le publie aujourd’hui ...

Lire la suite...

Pourquoi devons-nous industrialiser l’Afrique ?

Pourquoi le contient Africain doit continuer à s’industrialiser.  Le manque de compétitivité de l”industrie en Afrique et la faible valeur ajoutée à bon nombre de nos produits sont parfaitement illustrés par le commerce du coton; peut-on lire dans le dernier Rapport économique annuel sur l’Afrique de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA). L’industrialisation est fondamentale pour le développement ...

Lire la suite...

Ouganda: Comment les médias sociaux ont remodelé le cycle de l'information

Depuis l’indépendance jusqu’à l’apparition des nouvelles technologies de l’information (NTIC), les africains étaient des consommateurs passifs de l’information. Ils n’avaient aucune façon de s’impliquer et de diffuser leurs opinions. Le nombre d’africains utilisant les NTIC est en rapide augmentation, grâce à la diffusion des outils tels que les ordinateurs portables et les smartphhones. Avec la croissance du nombre de ces utilisateurs des ...

Lire la suite...
neque. dictum justo libero id, id leo. massa dolor
Distributed by Agence web kindy