Camp Boiro

POLITIQUE

Droits de l'Homme

La prison et les tortures sous le régime PDG de Sékou Touré, vues par la LIDH et quatre anciens ambassadeurs américains en Guinée. Partie IV

J'ai vu un Sénégalais, qui était devenu fou, ligoté chaque matin au pied d'un arbre, la main et le pied menotté, et laissé là tous les jours sans rien à manger ni à boire. D'autres sont morts de faim. Ils étaient enfermés dans une cellule, puis complètement oubliés, après avoir été étroitement ligotés de manière telle qu'ils ne pouvaient pas atteindre la porte. Lorsque leur râles s’arrêtaient, vous saviez qu'ils étaient morts.

Lire la suite...

  Parmi ces victimes, il se pourrait qu’il y ait un des vôtres

À l’occasion du 47ème anniversaire de la nuit des longs couteaux guinéenne que fut celle ...

Lire la suite...

La prison et les tortures sous le régime PDG de Sékou Touré, vues par la LIDH et quatre anciens ambassadeurs américains en Guinée. Partie II

Les prisonniers politiques, comme en témoignent les affidavits à l'annexe II , n’ont droit à aucune chance de faire des déclarations pour  leur défense, ils ne sont pas autorisés à consulter un avocat. Il n'y a pas de présomption d'innocence; plutôt ils sont présumés coupables dès le début de toutes les charges que le tribunal apporte contre eux et ils sont censés automatiquement signer des déclarations préparées confessant leur culpabilité et d'impliquer d'autres sous la menace de la torture.

Lire la suite...

Femmes et sociétés

lectus commodo sem, id dapibus ut facilisis
Distributed by Agence web kindy