Accueil » Gouvernance

Gouvernance

Guinée: L’inoubliable horreur de ces sacrifices humains du 18 octobre 1971

Notre soeur Hadja Hadia qui faisait partie du groupes des membres de l’Association des victimes du Camp Boiro qui, en 2011 avait visité les lieux où le régime de Sékou Touré pratiquait ses macabres sacrifices humains, nous livre ici un récit émouvant qu’elle a écrit à l’occasion du 40ème anniversaire de cette barbarie. Cette année nous commémorons le 48ème anniversaire de cette barbarie ...

Lire la suite...

Les réfugiés burundais en Tanzanie risquent d’être rapatriés de force

Vue aérienne du camp de réfugiés burundais de Lusenda, Sud-Kivu, République démocratique du Congo, août 2015. Photographie : MONUSCO / Abel Kavanagh via Flickr CC BY 2.0. [Sauf indication contraire, tous les liens sont en français] Le ministre de l’Intérieur burundais, Pascal Barandagiye, s’est récemment rendu dans des camps de réfugiés tanzaniens pour exhorter ses compatriotes qui y vivent à rentrer au pays car la ...

Lire la suite...

Sans les antirétroviraux du Fonds mondial, les Camerounais séropositifs risquent “la peine de mort”

Le Fonds mondial a averti qu’il suspendrait son aide internationale de lutte contre le VIH (virus du sida) en fournissant gratuitement des antirétroviraux (ARV) au Cameroun, si le pays continuait d’éviter de payer sa part. Le Cameroun est en effet censé payer 20% du coût d’achat des médicaments, mais, mais il a accumulé maintenant une dette de presque 43 millions d’euros, ...

Lire la suite...

Voilà comment se conçoit, s’exerce et s’applique la “justice” sous le règne de Sékou Touré

Au bout d'un certain temps, Rossignol est parvenu à une macabre constatation : les détenus africains meurent généralement le samedi. Explication : l'infirmier du camp passe la visite le vendredi ; soit inexpérience, soit ordres reçus, il fait à certains détenus des piqûres mortelles dont ils succombent le lendemain... Presque tous des morts sans jugement, des cadavres non enregistrés dans la macabre comptabilité du régime.

Lire la suite...

Burundi : le paludisme a touché plus de 5 millions de personnes pendant la seule première moitié de 2019

Une mère et son enfant soignés pour le paludisme dans un hôpital du Burundi. Le gouvernement du pays fournit des soins de santé gratuits aux femmes enceintes et aux enfants de moins de cinq ans. Burundi, 12 mars 2009. Photographie utilisée avec l'autorisation du PNUD via Flickr CC BY-NC-ND 2.0.

Au Burundi, en 2019, le paludisme a déjà touché 5 738 661 de personnes, soit environ la moitié de sa population, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA [fr]). À la date du 21 juillet, 1 801 personnes étaient mortes de l'infection, selon le ministère de la Santé publique du Burundi.

Lire la suite...

Voyager : Un sport extrême pour les Africains

“Visa refusé”. Image représentant le contour de l'Afrique par Natasha Sinegina (CC BY-SA 4.0). Images représentant des visas par Jon Evans (CC BY 2.0). Image recomposée par Georgia Popplewell.

En 2019, l’écrivaine et universitaire nigériane Temitayo Olofinlua s’est vu refuser un visa pour aller assister à la Conférence européenne des études africaines à Édimbourg, au Royaume-Uni. Le Haut-commissariat du Royaume-Uni au Nigéria avait déclaré qu’il n’était “pas convaincu” que Temitayo Olofinlua quitterait le Royaume-Uni à la fin de son voyage. Temitayo Olofinlua En réponse à @Tayowrites1 I am beginning to ...

Lire la suite...

L’arrestation d’un critique du gouvernement nigérian suscite de nouvelles craintes

Le journal en ligne Premium Times, basé à Abuja, a rapporté que M. Dadiyata avait été emmené de force par des ravisseurs vers 1h00 du matin à son retour à son domicile. “Alors qu'il était sur le point de fermer le portail, deux hommes l'ont abordé et emmené dans sa voiture”, a déclaré son épouse au journal... Abubakar Idris Dadiyata a-t-il été kidnappé ou arrêté ?

Lire la suite...

L’accord Macron sur les migrants est un défi pour les ports fermés de Salvini

Des migrants sauvés le long de la route entre le Maroc et l'Espagne arrivent à Malaga, en Espagne, le 20 juillet 2019. (Jesus Merida, Sopa Images / LightRocket / Getty Images)

Quatorze pays européens ont trouvé un accord pour activer “un mécanisme de solidarité” qui sert à relocaliser les migrants sauvés en Méditerranée. C’est ce qu’a annoncé le 22 juillet le président français Emmanuel Macron lors d’une conférence de presse à Paris, après avoir reçu le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, et le Directeur général de l’Organisation mondiale ...

Lire la suite...
pulvinar massa neque. ut fringilla Aenean et, id Praesent elit. ante. venenatis,
Distributed by Agence web kindy