Accueil » Gouvernance

Gouvernance

Les réformes du président angolais ont un impact positif sur les médias – mais des limites persistent

Rafael Marques de Morais est un journaliste angolais de premier plan, militant anti-corruption et critique de longue date du gouvernement. Sous le régime du président José Eduardo dos Santos (“JES”), qui a dirigé l’Angola de 1979 à 2017, Marques a été continuellement harcelé par les autorités pour son travail.Dans les années 1990, alors qu’il travaillait pour le journal gouvernemental Jornal de ...

Lire la suite...

L’Afrique face à de nouveaux systèmes de désinformation et de surveillance qui sapent la démocratie

“spiky triple surveillance” par we are at war sous license CC BY-NC 2.0 Cet article de Daniel Mwesigwa est paru en anglais sur le site internet de Collaboration sur les Politiques Internationales des TIC pour l’Afrique de l’Est et australe (CIPESA), qui est l’un des deux centres créés dans le cadre de l’initiative Catalysing Access to Information and Communications Technologies in Africa (CATIA), ...

Lire la suite...

L’écriture en quête de liberté: politique et droits numériques en Afrique

Statue de Nelson Mandela, devant l'ambassade d'Afrique du Sud, Washington, DC USA, 30 novembre 2013. Image Flickr de Ted Eytan (CC BY-SA 2.0)

Un nombre croissant de gouvernements africains perturbent [pdf] l'accès à Internet, aux réseaux mobiles et aux plateformes de médias sociaux comme tactique stratégique pour réprimer la dissidence et maintenir le pouvoir – en particulier pendant les manifestations, les élections et les périodes de bouleversements politiques. Les gouvernements et autres acteurs politiques s'efforcent également par divers moyens de répandre la désinformation[pdf] auprès du public lors de ces événements majeurs.

Lire la suite...

L’Ouganda va-t-il suspendre internet alors que l’opposition entre en ébullition pour les élections de 2021 ?

Manifestantes à la Marche des femmes de juin 2018 à Kampala, en Ouganda. Photo de Katumba Badru, utilisée avec autorisation.

En Ouganda, internet est devenu un champ de bataille où le gouvernement tente de réduire au silence une population en ligne de plus en plus nombreuse qui exprime son désaccord. Pendant des années, les autorités ougandaises ont déployé différentes tactiques pour baillonner la dissidence politique et maintenir au pouvoir le Mouvement de la résistance nationale [NRM] et le Président Yoweri Museveni. ...

Lire la suite...

Le premier lactarium du Bangladesh se heurte aux réticences du public conservateur

L’islam encourage l’allaitement jusqu’à deux ans, mais une fois que les nourrissons sont allaités par une mère nourricière, elle devient une "mère de lait" pour l’enfant — une relation qui détient des droits spéciaux au regard de la loi islamique. L’enfant allaité est reconnu comme un demi-frère des autres enfants de la mère nourricière, et le mariage entre eux est interdit. Les islamistes conservateurs craignent donc que le lactarium ne rende difficile l’identification des "mères de lait" et des "frères et sœurs de lait" qui en résultent. Si, à l’avenir, les "frères et sœurs de lait" devaient se marier, cela serait considéré comme haram (péché) [fr].

Lire la suite...

Comment l’essence de la culture Kpèlè fut détruite ?

Photo empruntée au site Kpèlè Culture.

Le 25 novembre, l’historien et webdocumentaliste guinéen Paul Théa a publié sur sa page Facebook un commentaire sur la culture kpèlè qui a retenu mon attention.  M. Paul Théa est l’un des plus grands experts de notre temps pour la Traite Négrière au Rio Pongo et au Nunez. Etant donné le peu d’écrits disponibles sur nos cultures, il serait utile que ceux qui ...

Lire la suite...

Le “Carnaval”, soit pendaisons publiques avec exposition des corps des suppliciés, le tout dans une atmosphère d’hallucination collective

Quatre-vingt-onze condamnations à mort dont trente-trois par contumace, soixante-huit condamnations aux travaux forcés à perpétuité, des pendaisons publiques avec exposition des corps des suppliciés, le tout dans une atmosphère d'hallucination collective baptisée "carnaval" par le régime. Tels sont les chiffres officiels et le climat du "procès" qui s'est déroulé à Conakry en janvier 1971. Une date éclaboussée de sang. Comme tant d'autres, avant et après. Le vent de folie né dès le premier "complot"continue de souffler, plus violent que jamais. C'est l'exacerbation de la terreur, de la cruauté mentale depuis longtemps devenue argument politique.

Lire la suite...

Éthiopie : non aux discours haineux, pas à la liberté d’expression

Alors que l'espace politique s'est ouvert, les cas de discours haineux et de désinformation ont augmenté. La récente vague de violences ethniques et religieuses qui a eu lieu dans certaines régions d'Éthiopie a provoqué la mort de centaines de personnes, dans un pays tendu et fragmenté. M. Fisseha Tekle d'Amnesty International suggère aux organisations gouvernementales et non gouvernementales (ONG) de s'attaquer aux causes profondes de l'hostilité et des inégalités entre les groupes avant de passer à la législation.

Lire la suite...

La Gambie face au cauchemar de la chasse aux sorcières sous l’ancien régime

Les sorciers et sorcières présumé.e.s ont été détenu.e.s jusqu'à cinq jours dans des lieux secrets et ont été forcé.e.s de boire du “Kubehjjaro”, une substance hallucinogène, puis d'avouer leurs sortilèges. Certains ont également été sévèrement battus et dépouillés par leurs ravisseurs. Certains sont morts dans les lieux de détention et d'autres, comme la mère de Dodou Sanyang, ont contracté une longue maladie avant de mourir.

Lire la suite...

La situation sécuritaire au Mali a atteint un seuil critique, avertit un expert de l’ONU

Photo MINUSMA/Gema Cortes/ Des Maliens écoutent des Casques bleus de la MINUSMA lors d'une réunion sur la justice et la réconciliation dans la région de Mopti (photo d'archives).

Depuis 2012, le Mali vit une tragédie qui a provoqué des centaines de morts et contraint des milliers au déplacement intérieur. Devant l’impréparation des forces armées maliennes et les difficultés que rencontrent l’opération militaire française Barkhane, il y a des gens qui critiquent la France et dénoncent même une prétendue collusion de ce pays avec les djihadistes. Naturellement cette accusation reste ...

Lire la suite...
facilisis ipsum dictum eleifend Aenean nec
Distributed by Agence web kindy