Accueil » Droits de l’Homme

Droits de l’Homme

Sally Bilaly Sow, blogueur guinéen: “La reddition des comptes doit être dans l’esprit de chaque citoyen”

L’histoire de la Guinée est parsemée de violences contre les journalistes, travailleurs des médias et de fermeture de radios privées par le pouvoir. Cependant à ce jour, on n’ a enregistré aucun cas de blogueurs inquiétés pour ses écrits. La blogosphère guinéenne exploite cette marge de liberté pour s’impliquer le plus possible dans plusieurs domaines. Pour cela, ils se sont regroupés ...

Lire la suite...

Après l’arrestation d’un prof. de l’Université gambienne, les internautes répondent “Nous avons voté pour un changement de SYSTÈME PAS SEULEMENT de président

Manifestation contre le président Yahya Jammeh en Gambie en 2017. Capture d’écran de la vidéo YouTube. Les autorités gambiennes ont arrêté le politologue Ismaila Ceesay et l’ont inculpé d’ “incitation à la violence” le 31 janvier 2018, à la suite d’une interview qu’il a accordée à un journal local. Il a été libéré sans condition le 1er février. L’arrestation de ...

Lire la suite...

Qui mettra fin à la violence sexuelle en Somalie ?

Femmes déplacées internes au camp de Madina. Photo par Faaris Adam En octobre 2017, Faiza Mohamed Abdi, âgée de 16 ans, a été frappée dans la “région pelvienne” pour avoir refusé les avances sexuelles de son agresseur dans la ville portuaire de Bosasso [fr], en Somalie. Faiza Mohamed Abdi a été grièvement blessée par Abdikadir Warsame, un militaire dans la ...

Lire la suite...

En Guinée, violences meurtrières après les élections locales

Les autorités appellent au calme après que des heurts ont fait sept morts, dont cinq enfants, à Kalinko, Conakry et Kindia. Le Monde.fr avec AFP Le 07.02.2018 à 16h01 S’abonner dès 1 € Réagir Ajouter Partager Tweeter image: http://img.lemde.fr/2018/02/07/1120/0/6719/3359/1536/0/60/0/7492872_12146-19oj4z6.37jl.jpg Les autorités guinéennes et la communauté internationale appelaient au calme, mercredi 7 février, après des violences meurtrières à la suite des élections ...

Lire la suite...

Au maximum, un tiers des enfants finissent le primaire avec des connaissances suffisantes en lecture et en mathématiques, en Afrique francophone

Si des progrès remarquables ont été accomplis sur le plan de la scolarisation, l’accès de tous les élèves à une éducation de qualité constitue encore un défi de grande ampleur pour les pays d’Afrique de l’Ouest. Photo : Ami Vitale / Banque mondiale D’après l’Institut statistique de l’UNESCO (ISU), plus d’un cinquième des enfants africains âgés de 6 à 11 ans ne vont ...

Lire la suite...

Camp Boiro: Crimes révolutionnaires et sadisme de Sékou Touré

Le Mémorial virtuel du Camp Boiro a publié un article de Souleymane Diallo, fondateur et administrateur général de l’hebdomadaire de Conakry, Le Lynx, de la radio du même nom et du groupe de presse Guicomed qui publie aussi l’autre hebdomadaire La Lance. Originalement, cet article avait été publié sur son hebdomadaire, dans le No. 388 du 30 octobre 19999. Souleymane Diallo ...

Lire la suite...

Incertitude politique en Éthiopie alors que les manifestations s’étendent

Des étudiants à Nekemte, une ville de l’ouest de l’Éthiopie, en deuil des personnes tuées à Chelenko, photo utilisée avec permission Ce billet fait suite à l’article publié le 17 janvier sous le “En Ethiopie, la question des “nationalités” est devenue explosive”. Au moins 15 personnes ont été tuées le 11 décembre 2017, lorsque des membres des Forces de défense éthiopiennes ...

Lire la suite...

Baldet Ousmane (1924-1971), premier gouverneur de la Banque Centrale, ancien ministre, pendu à Conakry le 25 janvier 1971

Ousmane Baldet (ou Baldé) est issu de la lignée des  Uururɓe Kulunnaaɓe ou Kulunnanke (Mbal-Balde), fondatrice et régnante du diiwal (province) de Koyin dans la Confédération musulmane du Fuuta-Jalon (1725-1897). L’administration coloniale française déplaça le siège de la région  à Tougué vers 1915. L’étudiant Ousmane termina ses études à l’Ecole William Ponty de Gorée avec un diplôme d’administrateur en 1944. ...

Lire la suite...

Devoir de mémoire – Il y a 47 ans, le 25 Janvier 1971

Le 25 janvier 1971, quatre vingt un (81) Guinéens ont été tués par pendaison sur toute l'étendue du territoire national. Video téléchargée sur Youtube par Balde Nouhou

Comme chaque année l’Association des victimes du Camp Boiro, les démocrates et leurs amis  commémorent la mémoire des pendus du 25 janvier 1971, Malheureusement, les mensonges des régimes qui se sont succédés en Guinée ont eu l’effet de faire croire que les massacres commis sous la première république ne concernaient que des opposants au pouvoir d’alors, des traitres ou que c’était un ...

Lire la suite...

Pendaisons du 25 janvier 1971 : Au-delà des  stèles et des sourates

Au centre feu Dr. Madjou Sow, créateur de 'OGDH, à sa droite l'ingénieur Oury Bah, ancien Directeur de l'usine de quinquina de Sérédou, deux piliers du combat pour la réhabilitation des victimes du régime sanguinaire de Sékou Touré, aujourd'hui disparus. Photo de Mata Thiam, membre de l'AVCB

A la veille de la triste date du 25 janvier, 47ème anniversaire des horribles pendaisons à travers toute la Guinée, mais en particulier au pont du 8 novembre de Conakry, je voudrais m’incliner devant nos illustres disparus et vous inviter à partager cette réflexion de notre frère et ami Bashir Ourouro Bah. Ces pendaisons et les autres crimes commis au Camp ...

Lire la suite...
Distributed by name369.com