Accueil » Droits de l'Homme » Le blogueur Raif Badawi, condamné à 1000 coups de fouet, lauréat du Prix Sakarov 2015

Le blogueur Raif Badawi, condamné à 1000 coups de fouet, lauréat du Prix Sakarov 2015

 

Raïf Badawi, blogueur, écrivain et militant saoudien, créateur du site Free Saudi Liberals, une plateforme en ligne dédiée au débat politique et religieux, est le lauréat 2015 du Prix Sakarov. Voici comment le présente le site europarl.europa.eu:

Ce site aurait hébergé des documents critiques envers des personnalités religieuses de premier plan et suggéré que l’université islamique Imam Mouhammad ibn Saoud était devenue un repaire de terroristes.

Raïf Badawi a été arrêté en 2012 pour insulte à l’islam et inculpé de plusieurs chefs dont l’apostasie. Il a été condamné à sept ans de prison et à 600 coups de fouet en 2013, puis condamné une deuxième fois en 2014 à 1 000 coups de fouet et à dix ans de prison, en sus d’une amende. Les 50 premiers coups ont été administrés devant des centaines de spectateurs le 9 janvier 2015. Les séries suivantes ont été reportées face à la condamnation internationale et en raison du très mauvais état de santé de Raïf Badawi. Son épouse et ses trois enfants, qui avaient reçu des menaces de morts, ont fui au Canada. La condamnation de Raïf Badawi a été confirmée par la Cour suprême en juin 2015 et il reste emprisonné à ce jour.

Dans ses efforts pour la promotion des droits humains à travers le monde, le Parlement européen décerne chaque année le prix Sakharov pour la liberté de l’esprit, créé en 1988. Il est décerné à des personnalités qui ont apporté une contribution exceptionnelle à la lutte pour la conquête ou l’affirmation des droits de l’homme dans le monde, afin d’attirer l’attention sur les violations de ces droits pour soutenir les lauréats ainsi que les causes pour lesquelles ils se battent.

C’est avec plaisir que j’apprends cette nouvelle, tellement j’avais été choqué par la gravité de sa condamnation. J’ai traduit en janvier 2015 un billet écrit par Amira Al Hussaini sur son cas pour le réseau de blogueurs Global Voices, sous le titre Arabie saoudite: Le blogueur Raif Badawi fouetté pour ses idées. Ce billet avait été traduit en 7 langues.

Amira Al Hussaini est une ancienne rédactrice en chef d’un quotidien de langue anglaise à Bahreïn. Elle est journaliste, chroniqueuse, blogueuse et éditrice pour les sujets concernant le moyen-Orient dans notre réseau, Global Voices. Ses intérêts incluent l’écriture, les arts et les droits humains.

Rome, Italie. 9 Janvier 2015 - Des manifestants avec des masques de Raif Badawi à un sit-in devant l'ambassade d'Arabie saoudite pour protester contre la flagellation du blagueur en exigeant sa libération immédiate. Photographie par Stefano Montesi. Copyright: Demotix

Le blogueur libéral saoudien Raif Badawi a été fouetté publiquement aujourd’hui [9 Janvier] en Arabie saoudite après avoir été reconnu coupable d’avoir fondé un forum en ligne pour un débat public et pour “insultes à l’islam”.

Selon certaines sources, l’homme âgé de 30 ans, qui a été condamné à 1 000 coups de fouet et 10 ans de prison l’an dernier, aurait reçu 50 coups de fouet devant une mosquée à Djeddah, après la prière du vendredi. Il continuera à être fouetté chaque semaine jusqu’à ce que sa punition soit exécutée.

Sa condamnation, qui a provoqué un tollé international, comprend également une amende d’un million de rials saoudiens (environ 260 000 dollars américains). Le compte Twitter de l’avocat saoudien Waleed Abulkhair, qui compte 78.300 followers, a confirmé les informations:

Raif Badawi a en effet été fouetté aujourd’hui à Jeddah, devant des gens, après les prières du vendredi. Certains de ceux qui étaient rassemblés scandaient: Allah Akbar (Dieu est grand)

Me Abulkhair, chef de l’Observatoire des droits de l’homme en Arabie saoudite, est en prison depuis déjà 9 mois maintenant, et son compte est géré par des amis.

Sur Facebook, l’écrivain Kacem El Ghazzali partage une photographie de la mosquée de Jeddah où la flagellation aurait eu lieu:

La mosquée de Jeddah où Badawi aurait été flagellé aujourd'hui. Photo partagée par Kacem El Ghazzali sur Facebook

L’information a suscité des commentaires d’internautes en colère. Ce commentateur écrit:

A bas l’un des pays les plus stupides sur terre. Juste être là vous fait sentir comme si vous étiez entré dans une sorte de terrain vague avec des gratte-ciels dans une triste période.

Un autre ajoute:

Un moment très triste et sombre, je ne peux même pas imaginer la douleur insupportable, il doit résister, impuissant dans les mains de ces psychopathes.

Sur Twitter, ses partisans, de l’Arabie Saoudite au reste du monde arabe, ont dénoncé le châtiment. Dohan Alsalem dit que le nom de Badawi a été immortalisé.

Est-ce qu’ils ne se rendent pas compte qu’ils ont immortalisé son nom dans l’histoire !!

Hilda Ismail, de Dammam, en Arabie Saoudite, à tweeté à ses 22 600 followers:

Ceux d’entre vous qui n’ont pas ressenti la douleur chaque fois que Raif Badawi recevait des coups aujourd’hui sur son corps, ne sont pas humains.

Soupir, mon pays.

Tounsia Hourra [Tunisie Libre] ajoute:

Juste un rappel: Ceux qui critiquent l’ISIS, qui décapite et fouette les gens, en allignant des enfants pour regarder, sont ceux-là mêmes qui trouvent des excuses pour la flagellation d’un homme en Arabie Saoudite. Ils sont tous ISIS.

De nombreux utilisateurs des réseaux sociaux pointent du doigt les pays occidentaux qui continuent à soutenir l’Arabie saoudite, en dépit de son bilan atroce en matière de droits de l’homme.

Marietje Schaake, membre du Parlement européen, écrit sur Twitter:

Le “partenaire stratégique” #Saudi, l’Arabie Saoudite, va fouetter sévèrement le blogueur #RaifBadawi aujourd’hui; la peine provoquera probablement des blessures graves. Barbare

Du Royaume-Uni, Daniel Wickham rappelle à ses 1700 followers sur Twitter les accords dans le domaine de l’armement avec l’Arabie saoudite:

Aujourd’hui, en Arabie saoudite, le destinataire numéro un des armes de fabrication britannique dans le monde, un homme sera flagellé pour mis en place un site Web libéral.

Et le Directeur adjoint pour l’ Afrique du Nord et le Moyen-Orient d’ Amnesty International, Hassiba Hadj Sahraoui, relève l’évidence :  “L’Arabie saoudite sera impunie comme toujours.”

Pure folie. La flagellation de Raif Badawi qui se déroule en ce moment en Arabie Saoudite. Une flagellation pour un écrit. Et l’Arabie saoudite restera impunie comme toujours

À propos konakryexpress

Je revendique le titre de premier clandestin à entrer en Italie, le jour où la mort de Che Guevara a été annoncée. Mais comme ce serait long de tout décrire, je vous invite à lire cette interview accordée à un blogger et militant pour les droits humains qui retrace mon parcours dans la vie: https://fr.globalvoices.org/2013/05/20/146487/

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

id, elementum risus. leo. ut eget quis, facilisis dapibus eleifend vulputate, quis
Distributed by Agence web kindy