Accueil » Camp Boiro » En supprimant l’élite guinéenne Sékou a détruit la Guinée
Le camp Boiro après la libération des prisonniers en 1984. Source: FIDH/RFI

En supprimant l’élite guinéenne Sékou a détruit la Guinée

Il est assez effarant de constater que dès qu’on parle de Camp Boiro, beaucoup de Guinéens, pour ne pas dire la plupart détournent leur regard et ne se sentent pas concernés.

Cette monumentale erreur est symptomatique du déficit d’éducation civique de nos concitoyens. Et du manque de solidarité et de sympathie à l’endroit des milliers de Guinéens massacrés par Sékou et sa famille. Pour rien.

En supprimant l’élite guinéenne Sékou a détruit la Guinée. Et ce n’est pas demain que le pays va se relever.

Prenons un 1er exemple. On ignore le nombre de Médecins, Chirurgiens qu’il a assassinés. Combien coûte à la famille, à l’Etat la formation d’un Médecin ? Depuis que l’enfant est conçu dans le ventre de sa maman jusqu’à l’obtention de son diplôme ? Lui-même va faire des enfants qu’il va éduquer et devenir des Cadres qui vont servir leur pays. Ces Cadres eux-mêmes vont faire des  enfants. Etc.

Prenons un second exemple. Mr Bah Souleymane, fils de Saikou Sanoussy Gongoré fut seul à avoir été scolarisé par son père. Sur plus de vingt enfants. Mr Souleymane a lui-même mis à l’école la plupart des enfants de ses frères Y compris des Jeunes filles.

Nous même Bah Mamadou Lamine avons bénéficié de cette chance exceptionnelle.

Cette forme de Lutte contre la Pauvreté, c’est la promotion de l’Education par osmose. Hélas, depuis 1958, nous avons choisi la Liberté dans la Pauvreté. En 2018,  soixante ans après, nous sommes bien servis.

Mr Moilamine Kaba ami et codétenu de notre père Bah Amadou Bailo à Kindia a eu la chance extrême d’avoir survécu à l’horreur de Kindia. En 1994 il nous a dit que dans leur salle de détention, ils étaient au nombre de 105. Des Ministres, Médecins, Industriels, Commerçants,  Militaires et Gendarmes de haut rang, des Enseignants etc. De toute cette crème sociale n’ont survécu que … cinq personnes. Dont lui paralysé et les autres transformées en loques humaines.

Peut-on imaginer l’impact socio économique, politique et humain de ces milliers de personnes si on ne les avait pas massacrés ?

Aujourd’hui l’Etat Alpha Condé passe son temps à tendre la main aux Blancs pour des « Renforcements de capacités » !

Toute la Guinée est victime du Camp Boiro. Surtout la Nation guinéenne à qui, depuis toujours, l’Etat mène une guerre sans merci.

Pour permettre à des Pourris de voler, de piller sans vergogne. Ils ne se cachent même plus.

N’est-ce pas Sankhon ?

Et ta Milice ?

                                                                                                      BML

 

À propos konakryexpress

Je revendique le titre de premier clandestin à entrer en Italie, le jour où la mort de Che Guevara a été annoncée. Mais comme ce serait long de tout décrire, je vous invite à lire cette interview accordée à un blogger et militant pour les droits humains qui retrace mon parcours dans la vie. Elle est vieille de bientôt 4 ans, mais entretemps il n'y a pas eu beaucoup de changement: https://fr.globalvoices.org/2013/05/20/146487/

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Distributed by Agence web kindy