Accueil » Droits de l'Homme » Guinée: La recherche pour améliorer les normes de dépistage et de soins de la tuberculose chez les personnes atteintes du VIH

Guinée: La recherche pour améliorer les normes de dépistage et de soins de la tuberculose chez les personnes atteintes du VIH

IMG_2015“IMG_2015” par CNS_Health sous licence CC PDM 1.0

La tuberculose est l’une des principales causes de mortalité chez les personnes séropositives. Le système immunitaire des personnes vivant avec le VIH est gravement affaibli et le diagnostic de la tuberculose peut être plus difficile car la maladie se manifeste souvent différemment. Pour cette raison, le programme DREAM de la Communauté de Sant’Egidio, en collaboration avec l’Université de Tor Vergata (Rome), a proposé – dans le cadre du projet “Renforcer la réponse à l’épidémie de VIH en Guinée”, financé par l’Agence italienne de coopération pour le développement  – un travail de recherche visant à fournir des données sur la prévalence de la tuberculose chez les personnes vivant avec le VIH et à proposer l’introduction dans la pratique clinique des normes les plus avancées recommandées par l’OMS pour le diagnostic de la tuberculose chez les patients séropositifs.

Pour mener à bien la recherche, la Communauté de Sant’Egidio a acheté un appareil, le Genexpert, considéré comme particulièrement efficace par l’OMS pour le diagnostic rapide de la tuberculose chez les patients infectés par le VIH. La machine, qui vient d’arriver au centre de santé de Conakry, permettra aux patients de réaliser un test de biologie moléculaire beaucoup plus efficace que ceux utilisés jusqu’à présent en Guinée, car il est capable d’identifier rapidement la maladie même en présence de très peu de bacilles. Cette méthode, associée au test urinaire LAM, encouragera l’acquisition de données fondamentales pour améliorer la qualité de l’offre de soins et réduire la mortalité des personnes vivant avec le VIH.

Afin d’encourager l’utilisation correcte de ce nouvel outil de diagnostic, des formations sont prévues pour 4 techniciens de laboratoire auxquels seront transférées toutes les compétences nécessaires au dépistage et à l’enregistrement des résultats.

La recherche impliquera environ 1000 patients adultes atteints du VIH qui sont traités dans les 4 centres de santé du programme DREAM, en Guinée. Les personnes qui consentent à participer à l’étude subiront d’abord des tests Genexpert puis des tests Lam (respectivement sur les expectorations et les urines). Une fois les résultats obtenus, ceux qui sont positifs et donc affectés par la tuberculose seront référés au centre de traitement de la tuberculose le plus proche de leur lieu de résidence et seront suivis et soutenus par un opérateur communautaire du programme DREAM pour assurer le respect du traitement.

En plus d’apporter des bénéfices concrets aux patients impliqués, la recherche aura également un impact positif sur l’ensemble de la population. En effet, les données collectées seront présentées à la communauté scientifique à travers des articles spécialisés et des conférences et seront mises à la disposition des autorités locales qui pourront mettre en place des politiques de santé spécifiques pour le diagnostic de la TB chez les personnes séropositives.

Qu’est-Ce le programme DREAM?

DREAM est un programme qui lutte depuis 18 ans contre la principale cause de mortalité des adolescents sur le continent africain: le virus VIH. Ce sont des cliniques polyvalentes fournissant divers services aux malades et souvent à leurs familles.
Il garantit notamment un accès gratuit aux soins, en distribuant des médicaments, en formant le personnel local, en offrant des conseils aux patients, des services de prévention et de dépistage, DREAM a vraiment obtenu des résultats extraordinaires, comme on peut le lire dans le passage suivant extrait d’une des publications en ligne de la Communauté Sant’Egidio:
Le programme DREAM a construit ou restructuré de nombreux centres de soin dans les dix d’Afrique où il est présent. Tous se caractérisent par une offre de soins, de diagnostic, de support nutritionnel, d’éducation à la santé et de traitement des maladies opportunistes sous un régime de totale gratuité. DREAM travaille en effet pour l’accessibilité aux soins en mettant tout en œuvre non seulement pour accueillir gratuitement ceux qui viennent demander des soins, mais aussi pour aller chercher ces patients qui courent le risque de la dispersion. Pour cela, le choix a été fait de former de manière sérieuse et professionnelle non seulement le personnel de santé à proprement parler, mais aussi de nombreux travailleurs sociaux et sanitaires. Ces derniers, une fois formés dans un cadre réglementaire, exercent des fonctions « mobiles », non seulement au centre siège du programme, mais dans toute la zone avoisinante : l’assistance à domicile, le contrôle de administration de la thérapie journalière, le conseil nutritionnel des mères.

 

Sant’Egidio et konakryexpress

À propos Abdoulaye Bah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

nunc venenatis, at porta. tempus lectus diam
Distributed by Agence web kindy