Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

Ces pays sont-ils vraiment les plus racistes au monde?

Traiter un pays entier de raciste est injuste car dans le monde entier le racisme est un phénomène récurrent, mais aucun peuple n’est à considérer entièrement raciste. Prenons par exemple, le Rwanda, où le racisme a produit la tragédie de 1994, entre autre. Aux pires  moments du génocide, il y a eu des actes de solidarité de la part des Hutus qui ont pu sauver des familles et des enfants Tutsis. Les Philippines, le seul pays au monde où des citoyens de plus de 150 pays peuvent obtenir le visa directement à l’aéroport,  se débattent dans une guerre civile ayant des fondements où se mêlent religion et race.

En outre chacun de nous peut avoir une vision différente du niveau d’intolérance raciale d’un pays. A titre personnel, ayant été un des premiers noirs à arriver dans certains pays, j’ai été victime d’actes de racisme évidents. Lorsque je suis arrivé à Belgrade en 1960 avec toute ma classe du lycée technique de Conakry à qui le gouvernement yougoslave avait donné une bourse d’études, il y a eu des cas où des gens se sont montrés intolérants. Certains nous ont touché la peau pour voir si la couleur ne s’enlèverait pas, d’autres les cheveux pour voir si ça ne l’aurait pas fait mal à la main. Mais ne faudrait-il pas classer ces cas dans le domaine de la  saine curiosité?

Les seuls cas de racisme manifeste dont j’ai été victime ont eu lieu à Bangkok, à Rome et à Nice. Lorsque j’étais en poste dans la mission pour la paix des Nations unies au Cambodge, compte tenu des conditions difficiles dans lesquelles nous  travaillions dans ce pays, nous avions droit à des congés pour récupérer dans la capitale thaïe chaque mois. En ce qui me concerne en douze mois, j’ai pu me le permettre une seule fois. Mon travail était trop exigeant: éducation civique et électorale, formation des volontaires des Nations unies qui devaient nous assister dans le processus électoral, identification, formation et recrutement du personnel local pour les sièges électoraux et contact avec les médias internationaux.

Je suis allé à Bangkok avec un ami sénégalais marié à une éthiopienne. Il occupait lui aussi un poste crucial dans la province de Siem Reap à environ 350 km de Phnom Penh. Voulant faire des achats, nous sommes allés dans un magasin, on nous a carrément refusé d’y entrer, sas autre raison que nous étions noirs.

La deuxième fois, c’était dans le métro à Rome. En enjambant la porte d’un wagon du métro à la Place de l’Espagne, j’ai senti une main sur mon épaule. Je me suis retourné pensant qu’il s’agissait de quelqu’un que je connaissais. Je me retourne, je vois un inconnu me tendre la main. Ahuri, je lui demande qu’est-ce qu’il voulait. Il me réclamait son porte-monnaie. Il me dit qu’il l’avait dans la poche arrière et qu’il ne le trouve plus. Je lui demande comment aurais-je pu le lui soutirer, étant devant lui. Il répond que comme j’étais le seul noir, si ce n’était pas moi, je devais avoir un complice.

Je l’invite à descendre pour qu’on appelle la police. Je lui dis de me suivre comme je connais les lieux et lui, il était visiblement un touriste. Avant que la police n’arrive j’ai discuté avec cet étrange bonhomme,son épouse et ses amis. C’était un marine à la retraite qui avait donc servi avec des noirs. Peut-on imaginer le quotidien de ses collègues, dont certains pourraient avoir été sous ses ordres?

Lorsque les policiers sont arrivés, je leur ai dit que l’incident était tellement incroyable que je préférais que ce soit lui qui explique ce qui était arrivé. Ils avaient eux-mêmes des difficultés à croire que quelqu’un puisse inventer une telle histoire. à dormir debout. Ils lui ont demandé si d’près lui, ils m’auraient trouvé là si j’avais quoique ce soit à me reprocher et de me remercier que je ne le dénonce pas pour une accusation infondée.

Le dernier cas de discrimination raciale que je suis loin d’oublier m’est arrivé à Nice, en France. J’ai été expulsé d’un restaurant sans aucun motif apparent, par un garçon en me poussant. Considérant l’âge que j’avais, plus tard, je ne sais plus si c’est ma femme qui m’a dit que j’aurais du feindre de m’évanouir sous le choc. J’espère qu’il n’y aura pas de deuxième fois, j’en ferai trésor. Mais ce n’est pas à cause de ces différents incidents que je vais considéré tous ces pays de racistes.

Dans tous les pays, il y a du racisme!

Ceci dit, voici un article publié par le site numidia-liberum.blogspot.co.at qui classifie les 5 pays que l’auteur considère les plus racistes au monde. C’est son opinion, pas nécessairement la mienne! J’ai eu des amis, des collègues et des superviseurs originaires de chacun de ces pays avec un respect et appréciation réciproque.

Les 5 pays les plus racistes du monde

En tant qu’êtres humains, nous avons parcouru un long chemin et nous avons surmonté beaucoup de grandes difficultés. Que ce soit la guerre, la maladie, les calamités naturelles, les catastrophes causées par l’homme, etc.. Et notre 21e siècle nouvellement connecté devrait vraiment combler les lacunes et l’ignorance afin d’éradiquer le racisme là où il existe. Mais nous ne sommes pas encore là.

Bien qu’il y en ait beaucoup dans la communauté internationale qui font de leur mieux pour répandre le message de l’amour et de l’unité et plus de gens de cultures différentes se connectent comme jamais auparavant à des vitesses qui changent notre monde, certains restent sourds et aveugles. Les meurtres, les violences sexuelles, le racisme, l’esclavage, la traite des êtres humains et les crimes de guerre sont toujours parmi nous. Et à partir de ces horribles efforts destructeurs, le racisme est quelque chose que personne ne mérite de supporter, mais ici nous sommes encore en face de l’ignorance et de la laideur.

Donc, pour briller une lumière et encourager le discours, j’ai compilé ma liste des cinq pays les plus racistes au monde. Lisez-le et puis commentez ci-dessous pour me faire savoir si vous êtes d’accord ou avez d’autres candidats. Voici:

(1) Inde

Une terre de tant de diversité est aussi le pays le plus raciste au monde. Les Indiens sont les personnes les plus racistes dans le monde et même aujourd’hui, un enfant né dans la famille indienne est enseigné à adorer n’importe qui avec la peau blanche et mépriser toute personne avec la peau foncée. Et c’est ainsi que naquit le racisme indien contre les Africains et les autres peuples à la peau sombre. Un étranger de peau claire est traité comme un dieu et un autre de peau foncée est très mal traité. Entre les Indiens eux-mêmes il ya aussi des conflits entre les castes et les gens de différentes régions comme le problème entre Marathi Manoos et Biharis. Et pourtant, les Indiens n’accepteront pas ce fait et se vanteront de la culture, de la diversité et de l’acceptation..

(2) Pakistan

Le Pakistan est un pays majoritairement islamique et même alors, il ya beaucoup de conflits qui se produisent là entre les deux ailes de l’islam chiite et de sunnite. Il ya eu des crimes entre les deux ailes depuis toujours et rien n’est fait à ce sujet. En dehors de cela, la longue guerre avec l’Inde voisine est quelque chose qui est connu de tout le monde. Il ya eu des cas de racisme entre les Indiens et les Pakistanais. En dehors de cela, d’autres races comme les Africains et les Latino-Américains sont également victimes de discrimination.

(3) Russie

En Russie, beaucoup de xénophobie et de sentiments «nationalistes» prévalent encore. Même aujourd’hui, les Russes sont racistes envers les personnes qu’ils estiment ne pas être ethniquement et vraiment russes. En dehors de cela, ils sont racistes envers les Africains, les Asiatiques lointaines, les Caucasiens, les Chinois, etc. Il culmine avec la haine et se développe plus tard en crimes flagrants contre l’humanité. Le gouvernement russe et les Nations unies ont essayé de faire de leur mieux pour mettre un terme à ces incidents de racisme, mais ils continuent de se produire non seulement dans les régions éloignées, mais aussi dans les grandes villes.

(4) Israël

Israël est en pleine controverse depuis sa création en 1948. Et cela a été dû aux crimes commis contre le peuple palestinien et les Arabes israéliens. Après la Seconde Guerre mondiale, un nouvel état a été taillé pour les immigrants européens juifs. Les habitants originaux de la terre ont été forcés de devenir des réfugiés dans leur propre pays. Ainsi a commencé le conflit en cours entre les peuples d’origine khazare importés en Israël et les peuples palestiniens autochtones locaux. Les Palestiniens sont les vrais descendants des Hébreux convertis d’abord au christianisme, ensuite, à l’islam. Toutes les études génétiques israéliennes le prouvent. Aujourd’hui, nous voyons clairement l’affrontement de ce que beaucoup croient être leur tribu euro-supérieure sur les soi-disant ignorants non cultivés les peuples locaux : Palestiniens, juifs orientaux, juifs noirs. Israël continue à lutter contre le traitement de ses citoyens non juifs et des peuples occupés comme des parias.

(5) États-Unis d’Amérique

La terre des libres et la terre des braves se trouve aussi être la terre de certains des peuples les plus racistes du monde. Bien que l’image que certains voir des Etats-Unis est à travers un verre rose-teinté et tout semble fleurs et papillons, le cas réel est tout à fait différent.

Dans les régions du Sud profond et du Mid-West comme l’Arizona, Missouri, Mississippi etc., le racisme est une chose quotidienne. Que ce soit contre les Asiatiques, les Africains, les Sud-Américains ou même les seuls vrais américains des États-Unis : les Amérindiens.

Les suivants dans le classement : Arabie saouditeRoyaume-UniRwanda, Afrique du Sud, Australie, Japon, Allemagne

Article de Johnny Punish, publié sur numidia-liberum.blogspot.co.at

Laisser un commentaire avec Facebook

About konakryexpress

Je revendique le titre de premier clandestin à entrer en Italie, le jour où la mort de Che Guevara a été annoncée. Mais comme ce serait long de tout décrire, je vous invite à lire cette interview accordée à un blogger et militant pour les droits humains qui retrace mon parcours dans la vie: https://fr.globalvoices.org/2013/05/20/146487/

Check Also

Dans la conquête du pouvoir, tous les coups sont permis

Ce billet est tiré de la contribution de Bernard Charles intitulée Le rôle de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.