Accueil » Camp Boiro » DECLARATION SUR LES EVENEMENTS DU 28 SEPTEMBRE 2009

DECLARATION SUR LES EVENEMENTS DU 28 SEPTEMBRE 2009

Les conditions difficiles qui prévalent en ce moment à Conakry, n’ont pas permis au Bureau de l’Association des victimes du Camp Boiro (AVCB) de publier ce communiqué:
“L’AVCB adresse ses plus sincères et émues condoléances aux familles endeuillées et souhaite un prompt rétablissement aux malheureux blessés de ce lundi noir.
Notre slogan « Plus jamais çà ! » prend encore aujourd’hui tout son sens aux lendemains du bain de sang du 29 Septembre 2009 au stade du même nom.
Choquée par le déferlement de violence des forces de défenses et de sécurité (FDS), meurtrie par les graves violations des droits de l’homme commises par les FDS at traumatisée par les sévices infligés en plein jour aux femmes, l’Association des Victimes du Camp Boiro condamne avec la plus grande sévérité les FDS qui ont, encore une fois, failli à leurs missions de protection et de défense du peuple de Guinée.
Nous lançons un appel à témoignages et préparons le dépôt d’une plainte aux niveaux national et international contre les auteurs et commanditaires des crimes commis au stade ce 28 Septembre 2009.Toute forme de non coopération à a recherche de la vérité sera considérée par l’AVCB comme un aveu de complicité.
L’AVCB tient pour comptable des exactions commises tous les responsables aux postes de décision à ce jour.
L’AVCB considère que les FDS se sont définitivement disqualifiées et déshonorées en ce jour : après avoir prêté serment sur la Bible et le Coran, elles se sont parjurées et ont Sali à jamais l’uniforme de l’armée guinéenne.
Habitués que nous sommes aux purges et aux chasses aux sorcières, l’AVCB lance un appel à la communauté internationale car le peuple de Guinée est, aujourd’hui, un peuple en danger :
• Subtilisation des corps des victimes,
• Destruction des preuves des crimes commis,
• Renversement de l’échelle des valeurs dans l’appréciation, au regard de leurs gravités, des crimes et délits : d’un côté on incrimine le délit d’opinion et de l’autre on banalise et justifie les exactions commises.
Nous mettons en garde le gouvernement, et singulièrement le Ministre de la Justice, contre toute parodie de justice.
De la conquête violente du pouvoir par Sékou Touré à l’usage de la violence pour rester au pouvoir – voir les évènements de 2007 sous Lansana Conté et ceux de ce 28 Septembre 2009, le peuple de Guinée est l’éternelle victime des exactions commises par nos forces de défense et de sécurité.
Meurtres, tortures, viols, bastonnades et humiliations sont le chapelet des seules réponses qu’ont su donner nos dirigeants pendant 51 ans à toute pensée autre que celle martelée par la radio et la télévision d’Etat !
Le Bureau de l’AVCB

À propos konakryexpress

Je revendique le titre de premier clandestin à entrer en Italie, le jour où la mort de Che Guevara a été annoncée. Mais comme ce serait long de tout décrire, je vous invite à lire cette interview accordée à un blogger et militant pour les droits humains qui retrace mon parcours dans la vie. Elle est vieille de bientôt 4 ans, mais entretemps il n'y a pas eu beaucoup de changement: https://fr.globalvoices.org/2013/05/20/146487/

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Distributed by Agence web kindy